REPÈRES (rétro) CHRONOLOGIQUES

(à suivre...)

2017

Du 17 au 20 mai, un colloque international rassemble à Louvain-la-Neuve, en Belgique, scientifiques et tintinophiles afin de mettre en lumière l’importance exceptionnelle de l’œuvre d’Hergé dans l’histoire artistique et culturelle du XXe siècle et de saisir le caractère universel des Aventures de Tintin et de leurs prolongements au XXIe siècle.

Le 11 janvier, l'album TINTIN AU PAYS DES SOVIETS en couleur parait en librairie. La colorisation a été réalisée par Michel Bareau et Nadège Rombaux, des Studios Moulinsart.

À l'occasion du lancement de l'album TINTIN AU PAYS DES SOVIETS dans une version colorisée, un grand rassemblement populaire a lieu sur la Grand-Place de Bruxelles le 8 janvier.

2016

Le 4 novembre, Fanny Rodwell est élevée au rang de Chevalier de l'Ordre de Léopold par le Roi des Belges. Cette décoration lui est remise par M. Didier Reynders, Ministre fédéral des affaires étrangères en la Résidence de Belgique à Paris.

Le 16 octobre, sur la place du Grand Sablon à Bruxelles, est dévoilée la Galerie Tintin © Hergé. Elle vise un public haut de gamme de collectionneurs et d'amateurs d'art.

Le 28 septembre, le Grand Palais de Paris accueille Hergé, premier auteur de bandes dessinées à être exposé dans ce temple de l'Art. L'exposition est organisée par La Réunion des musées nationaux - Grand Palais en collaboration avec Le Musée Hergé de Louvain-la-Neuve.

2015

Le 13 novembre, une nouvelle fresque est inaugurée dans le quartier des Marolles, à Bruxelles. Elle représente QUICK ET FLUPKE en pleine “construction.

Du 17 au 26 septembre, l'asbl Opéra pour Tous présente LES BIJOUX DE LA CASTAFIORE, une comédie lyrique d'après l'œuvre d'Hergé au château de La Hulpe (Brabant Wallon, Belgique).

Le 24 mars, le nouveau Connector de Brussels Airport est inauguré. Les passagers peuvent y admirer la fusée de Tintin haute de 6 mètres !

Le 16 mars, Brussels Airlines et Moulinsart présentent Rackham, un Airbus A 320 dont le fuselage est entièrement décoré aux couleurs du sous-marin requin. Il porte l'immatriculation 00-SNB est son premier vol est Bruxelles - Toulouse - Madrid.

2013

En avril, les aventures de Tintin peuvent désormais être lues sur tablette numérique. Au fil des mois, les albums de Jo, Zette et Jocko puis de Quick et Flupke viendront étoffer cette offre. L'application est développée par Moulinsart, sans intervention de Casterman.

2011

Le 22 octobre, le film de Steven Spielberg THE ADVENTURES OF TINTIN - THE SECRET OF THE UNICORN, est présenté en avant-première mondiale à Bruxelles d'abord, puis à Paris. Il est diffusé en Europe à partir du 26 octobre, deux mois avant les États-Unis.

2009

Le 29 septembre, l'enseigne représentant les têtes de TINTIN et de MILOU est replacée au sommet de l'immeuble du Lombard, après 8 semaines de restauration. Cet emblème est classée par les Monuments et des Sites de la Région de Bruxelles-Capitale depuis 2004.

Le 22 mai, le Musée Hergé est inauguré en grandes pompes à Louvain-la-Neuve.

Du 8 au 10 mai, le troisième TINTIN FESTIVAL se déroule à Namur, capitale de la Wallonie.

Le 7 mai, sur la Grand-Place de Bruxelles, la plus grande planche de TINTIN du monde est dévoilée à l'occasion de l'année de la Bande Dessinée à Bruxelles.

Le 26 janvier, est donné le premier tour de manivelle du film THE ADVENTURES OF TINTIN - THE SECRET OF THE UNICORN, produit par Steven Spielberg et Peter Jackson.

Le 14 janvier, dans le cadre de l'inauguration de la nouvelle gare de "Bruxelles Luxembourg" (anciennement gare du Quartier Léopold), et pour les 80 ans de la naissance de Tintin, une nouvelle fresque murale a été dévoilée. Elle représente une visite de Saint Nicolas à Bruxelles, dessinée par Hergé en 1932.

2008

Le 22 mai, Fanny Rodwell offre la planche 12 de L’AFFAIRE TOURNESOL, de Hergé, au musée d’art moderne du centre Georges Pompidou. Le Musée National d'Art Moderne s'ouvre ainsi à la bande dessinée.

2007

À l'occasion de travaux à l’institut Saint-Boniface, une fresque réalisée par Hergé dans les années 1920 est mise à jour dans ce qui fut le premier local de la troupe de Saint-Boniface.

Les 7 et 8 juillet, le deuxième TINTIN FESTIVAL se déroule en Suisse, à Lausanne.

La comédie musicale "KUIFJE, DE ZONNETEMPEL" est reprise pour la dernière fois au Kursaal d'Ostende du 5 juillet au 19 août.

Du 22 au 31 mai, une exposition "HERGÉ, QUICK & FLUPKE KETJES DE BRUXELLES" se tient au Musée BELvue et dans les souterrains du Coudenberg, près du Palais Royal de Bruxelles.

Le 22 mai, la première pierre du futur Musée Hergé est posée à Louvain-la-Neuve, dans le Brabant-Wallon (Belgique).

Le 10 janvier, une fresque de 64 m2 est inaugurée dans le hall de la Gare du Midi à Bruxelles. Elle représente une case de TINTIN EN AMÉRIQUE. Ce même jour, un train Thalys décoré des personnages d'Hergé a été mis en service sur la ligne Bruxelles-Paris.

2006

Du 20 décembre 2006 au 19 février 2007 : HERGÉ s'expose au Centre Pompidou à Paris !

2005

Du 29 novembre 2005 au 21 janvier 2006, le Barbican Theatre de Londres accueille une adaptation théâtrale de deux aventures de Tintin, LE LOTUS BLEU et TINTIN AU TIBET, par le Young Vic Theatre.

Tandis que la Belgique célèbre 175 ans d'indépendance et 25 ans de fédéralisme, Bruxelles accueille le premier TINTIN FESTIVAL du 20 au 23 juillet. C'est l'occasion d'inaugurer une fresque murale qui met en scène TINTIN, MILOU et HADDOCK, à deux pas du Manneken-pis.

2004

Le 12 juin, la dernière vignette géante qui jalonne le parcours de TINTIN, du capitaine HADDOCK et de MILOU à Saint-Nazaire est inaugurée.

Désormais, TINTIN et MILOU accueillent tous les voyageurs qui atterrissent à Bruxelles : une statue en bronze de 72 cm réalisée par Nat Neujean est disposée dans le hall de l'aéroport Bruxelles-National.

Une pièce de 10 Euros à l'effigie de TINTIN est frappée par la Monnaie Royale Belge.

Le 10 janvier, TINTIN fête ses 75 ans. Pour célébrer cet événement, Casterman publie TINTIN ET L'ALPH-ART, toujours inachevé, au format standard des autres albums de la série.

2003

Le 19 septembre, la comédie Musicale TINTIN, LE TEMPLE DU SOLEIL devait triompher à Paris, dans un espace créé pour l'occasion à la Porte d'Auteuil. Hélas, pour des raisons techniques, l'événement n'aura pas lieu. La suite de sa carrière au Canada est également remise en question.

Le 2 septembre : première diffusion à la télévision du film TINTIN ET MOI, réalisé par le Danois Anders Østergaard d'après les entretiens d'Hergé et de Numa Sadoul.

Enfin, Bruxelles a son Avenue Hergé. Le nom est trouvé, reste à construire les immeubles !

Le 23 janvier, la rue Marengo à Angoulême est rebaptisée rue Hergé, 20 ans après la mort du créateur de TINTIN.

2002

En octobre, Benoît Peeters publie une nouvelle biographie de Hergé. HERGÉ FILS DE TINTIN propose un éclairage nouveau sur l'homme façonné par son oeuvre (éditions Flammarion).

Du 17 mai au 14 septembre, la Banque du Luxembourg organise une exposition autour du LOTUS BLEU qui présente de magnifiques documents originaux.

La célèbre fusée à damiers du professeur TOURNESOL accueille depuis le 15 mai les voyageurs qui atterrissent à l'aéroport Bruxelles-National.

Le 28 mars, au Palais des Beaux-Arts de Charleroi, la comédie musicale TINTIN, LE TEMPLE DU SOLEIL est présentée dans une adaptation française de Didier Van Cauwelaert.

À partir du 21 mars, une nouvelle exposition, AU PÉROU AVEC TINTIN, est visible aux Musées Royaux d'Art et d'Histoire, à Bruxelles. Elle y restera plus d'un an avant de partir vers la Hollande et le Canada.

2001

Le 29 septembre, une pièce de théâtre inspirée de l'album LES BIJOUX DE LA CASTAFIORE est présentée pour la première fois à Genève par le Théâtre Am Stram Gram. La pièce tournera ensuite en France et en Belgique.

Le 15 septembre, au Stadsschouwburg d'Anvers, a lieu la première de la comédie musicale KUIKJE, DE ZONNETEMPEL sur un scénario de Seth Gaaikema et Franck Van Laecke, d'après les albums de Hergé, et une musique de Dirk Brossé.

À partir du 27 juin, le château de Cheverny (Loir-et-Cher) accueille une exposition permanente : LES SECRETS DE MOULINSART.

2000

Philippe Goddin publie le premier volume de HERGÉ, CHRONOLOGIE D'UNE OEUVRE, une collection qui comprendra 7 volumes de plus de 400 pages.

Le 1er avril, Numa Sadoul met en scène BIANCA CASTAFIORE dans un RÉCITAL présenté au Grand Théâtre de Bordeaux, avec les Choeurs de l'Opéra de Bordeaux et l'orchestre National Bordeaux-Aquitaine.

1999

L'exposition TINTIN, HADDOCK ET LES BATEAUX est inaugurée le 22 mai à Saint-Nazaire. Elle sera ensuite abritée par le Musée de la Marine à Paris en 2001. On la retrouvera en 2003 à Barcelone.

Le 10 janvier, TINTIN fête ses 70 ans. Pour célébrer cet événement, Casterman publie TINTIN AU PAYS DES SOVIETS au format standard des autres albums de la série.

1996

Inaugurée le 21 août, une fresque représentant QUICK, FLUPKE ET L'AGENT 15 orne un pignon de la rue Haute, en plein coeur des Marolles à Bruxelles.

Pierre Assouline consacre une biographie à Hergé (éditions Plon).

1995

Le 26 octobre, Germaine Kieckens, la première épouse qui signa longtemps Hergée, meurt à 89 ans.

Le 22 octobre, les chaînes RTBF (belge) et Arte (franco-allemande) proposent une soirée consacrée à TINTIN.

L'association « Les 7 Soleils » retrace le parcours de TINTIN et du CAPITAINE HADDOCK sur le port de Saint-Nazaire en y implantant 6 vignettes tirées des 7 BOULES DE CRISTAL, agrandies sur métal émaillé, de 5 à 10 mètres de haut. La première vignette agrandie est inaugurée le 14 janvier.

Moulinsart S.A. récupère la maîtrise totale des droits d'exploitation de l'oeuvre d'Hergé pour le monde entier.

1994

Le sculpteur Belge Tom Frantzen rend hommage à L'AGENT 15 dont la statue est placée à Molenbeek (Bruxelles).

L'exposition AU TIBET AVEC TINTIN est inaugurée le 8 juin aux Musées Royaux d'Art et d'Histoire, à Bruxelles. Un luxueux catalogue est édité à cette occasion. Elle sera ensuite présentée à Paris (France), Montreux (Suisse) et Leiden (Hollande).

Fanny Vlaminck, la veuve d’Hergé, épouse Nick Rodwell, de 18 ans son cadet.

1993

Pour commémorer le dixième anniversaire de la disparition de Hergé, la Monnaie de Paris frappe une collection de médailles d'or et d'argent à l'effigie de TINTIN.

1992

Le 26 août, Bob de Moor s'éteint. Il fut le principal collaborateur d'Hergé pendant 35 ans, et le style graphique des deux artises s'est interpénétré au fil des années.

1991

Le 12 octobre, la chaîne de télévision belge RTL-TVI diffuse le premier épisode de la série de dessins animés basés sur les AVENTURES DE TINTIN. Ils sont réalisés par le studio Ellipse, sous la direction de Stéphane Bernasconi.

Du 8 juin au 15 septembre, l'exposition TOUT HERGÉ attire à Welkenraedt, petite bourgade près de Liège, des centaines de milliers de visiteurs. Elle présente, entre autre, l'impressionnante collection de Stéphane Steeman.

1990

Le 8 décembre, à l’espace Kronenbourg Aventure à Paris, se déroule la première vente aux enchères exclusivement consacrée à l’univers de Tintin. Le dessin original de la couverture des CIGARES DU PHARAON (1934) est adjugé à 3.100.000 francs français : c’est le prix le plus élevé jamais atteint par une œuvre de bande dessinée.

Durant tout l'été, la société Tintin Communications et la chaîne française FR3 coproduisent une série de 13 émissions avec Tintin pour référence, alternant découvertes, reportages, jeux et séries de fiction.

Le 21 mars est inauguré le Centre Belge de la Bande Dessinée, dirigé par Guy Dessicy. Il consacre un important espace à Hergé.

Alain Baran, après l'échec de ses différents projets, quitte l'univers de Hergé. La BIL est rebaptisée « Moulinsart S.A. » dont la direction est confiée à Nick Rodwell.

1988

En décembre, Casterman annonce que 144 millions d'albums de TINTIN ont été vendus de par le monde depuis 1930. Durant les 10 dernières années, il s'est vendu un album de Hergé toutes les 5 secondes !

Le 23 décembre, le Musée d'Ixelles permet aux visiteurs de l'exposition HERGÉ DESSINATEUR, d'admirer plus de 200 planches originales qui démontrent de façon incontestable l'immense talent pictural de Hergé.

Le 9 décembre, le n° 1 de l’hebdomadaire « Tintin Reporter », dirigé par Alain Baran, sort en kiosque. Il ne vivra que sept mois.

Le 29 novembre, paraît le dernier numéro du journal « Tintin », après 42 ans d’existence.

Le 1er octobre, la première rue Hergé est inaugurée. Il s'agit de l'ancienne rue de Ferrières à Céroux-Mousty, où résida Hergé et où vit toujours Germaine.

À la suite d'actes de vandalisme, la statue de TINTIN ET MILOU est retirée du parc de Wolvendael pour être placée à l'abri au Centre Culturel d'Uccle.

Le 31 août, la station de métro Stockel à Bruxelles est inaugurée. Cette joyeuse fête placée sous le signe de TINTIN permet aux voyageurs de découvrir l'immense fresque réalisée par les collaborateurs d'Hergé de part et d'autre des quais de la station.

En janvier, Raymond Leblanc annonce qu’il a vendu les « Éditions du Lombard » au groupe français Ampère.

1987

Casterman lance une collection d'ouvrages autour de Hergé : « La Bibliothèque de Moulinsart » dirigée par Benoît Peeters.

Exposition L'UNIVERS DE HERGÉ au Centre Beaubourg à Paris, du 11 novembre au 7 décembre.

Le Centre du Botanique à Bruxelles accueille l'exposition LE LOTUS BLEU ou LE VOYAGE EN CHINE à partir du 26 mai.

Sans la possibilité de réaliser de nouvelles bandes dessinées, les Studios Hergé ont perdu leur principale raison d'exister. Ils sont dissous et remplacés par la Fondation Hergé qui a pour objet d'assurer la pérennité de l'oeuvre de Hergé.

1986

Décembre : pour superviser l'utilisation des droits dérivés de l'oeuvre de Hergé, Alain Baran et Fanny Remi créent une SPRL intitulée « Baran International Lisencing » (BIL).

Le 8 octobre, Casterman publie TINTIN ET L'ALPH-ART dans l'état d'inachèvement laissé par Hergé.

Une plaque commémorative est apposée sur la façade de la maison natale de Hergé, 33 rue Philippe Baucq à Etterbeek.

Jack Lang, ministre français de la Culture, commande à Tchang, devenu citoyen français, une grande effigie en bronze de Hergé destinée au Centre National de la Bande Dessinée et de l'Image d'Angoulème.

1985

Alain Baran crée sa propre société, « AB Producteur » et travaille avec le studio Totem, animé par Jean-Manuel Duvivier, sur des projets comerciaux.

Le 13 juin, le Centre Wallonie-Bruxelles à Paris inaugure l'exposition ILS ONT MARCHÉ SUR LA LUNE, DE LA FICTION À LA RÉALITÉ, qui met en parallèle 1'épopée lunaire de TINTIN et la réelle aventure spatiale. Un album-catalogue est édité à cette occasion.

L'A.S.B.L. « Les Amis de Hergé », présidée par Stéphane Steeman, publie en juin le premier numéro de sa revue.

Deux planches signées Bob De Moor et les Studios Hergé mettent en scène TINTIN et les DUPONDT dans « Super Tintin » n° 28 : LES GORILLES DE LA VEDETTE.

1984

Nick Rodwell et Jane Taylor créent à Londres, 34 Floral Street, dans Covent Garden, la première Boutique Tintin au monde.

Steven Spielberg prend une option sur les droits cinématographiques des albums de TINTIN.

Du 27 septembre au 25 novembre, la Fondation Joan Miró de Barcelone accueille TINTIN : l'exposition EL MUSEU IMAGINARI DE TINTIN suscite un HOMENATGE A HERGÉ réalisé par des artistes internationaux. Un catalogue en Catalan est édité à cette occasion.

Les « Cahiers de la Bande Dessinée » publient les crayonnés des deux premières planches de l'ultime aventure de TINTIN. Pierre Sterckx précise que les travaux étaient trop peu avancés pour qu'il soit possible de mener à bien TINTIN ET L'ALPH-ART sans Hergé.

Les éditions Rombaldi entreprennent la publication de L'ŒUVRE INTÉGRALE DE HERGÉ. Vingt volumes paraîtront jusqu'en 1988.

Le studio Graphoui prépare l'adaptation des EXPLOITS DE QUICK ET FLUPKE en séries de courts dessins animés pour la télévision, sous la responsabilité de Johan De Moor qui dirige également une nouvelle collection d'albums de ces personnages.

1983

Parution du MONDE D'HERGÉ de Benoît Peeters (Casterman).

Après la disparition de Hergé, les Studios continueront à produire du matériel publicitaire et à délivrer des licences pour l'exploitation des personnages créés par Hergé. À cette date, les Studios Hergé sont ainsi constitués :
directeur administratif : Alain Baran
directeur artistique : Bob De Moor
dessinateurs : Michel Demarets et Johan De Moor
coloristes : Nicole Thenen et France Ferrari
responsable des archives : Roger Ferrari
secrétaire : Anémie De Moor
chauffeur : Alphonse Slachmuylders.

Les travaux (scénario, découpage et crayonnés) de l'ultime aventure de TINTIN sont remis à Fanny Remi qui seule peut décider de son avenir.

Il est inhumé le 8 mars au cimetière communal du Dieweg, à Uccle.

Jeudi 3 mars, vers 22 heures, Hergé meurt, après une semaine de coma.

Le 25 février, après une défaillance cardiaque, Hergé entre aux soins intensifs de la clinique Saint-Luc, à Woluwe-saint-Lambert.

1982

Johan De Moor (le fils de Bob) est engagé comme dessinateur par Hergé.

Les Studios Hergé préparent une grande fresque pour la station de métro Stockel à Bruxelles.

Pour fêter dignement le 75ème anniversaire de Hergé, la Société Belge d'Astronomie baptise « Hergé » l'astéroïde 1652, situé quelque part entre Mars et Jupiter, découvert par l'astronome Sylvain Arend en 1953, l'année-même où TINTIN posait le pied sur la Lune !

1981

Le 18 mars, Tchang Tchong-jen qui, 47 ans auparavant, avait si fortement influencé Hergé, arrive à Bruxelles. Grâce à Gérard Valet, producteur à la RTBF, Tchang et Hergé se sont enfin retrouvés. Une plaquette éditée par Magic-Strip, intitulée TCHANG REVIENT ! commémore cet événement.

1980

Au cours de l'été, Georges ressent les premiers symptômes de sa maladie : anémie, grande faiblesse. La leucémie sera diagnostiquée plus tard. Commence alors une longue et éprouvante série de transfusions régulières durant trois années.

1979

Outre ces manifestations, l'année du cinquantenaire de TINTIN est marquée par une médaille aux effigies de TINTIN et de Hergé, gravée par Gondard, et frappée par l'Hôtel des Monnaies de Paris. Un timbre du cinquantenaire est émis par le Service des Postes belge, le 1er octobre.

L'exposition est présentée à Paris, au Centre Culturel de la Communauté française de Belgique, où une fresque murale réalisée par les Studios Hergé orne le bâtiment central.

Le 28 juin, au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, est inaugurée l'exposition du MUSÉE IMAGINAIRE DE TINTIN, conçue et réalisée par Michel Baudson et Pierre Sterckx. Ce musée présente des pièces de collections, objets originaux qui ont, ou auraient pu inspirer Hergé. Un catalogue est édité à cette occasion.

Le 20 avril, Georges et Fanny élisent domicile au n° 37 Dieweg à Uccle.

Le 17 janvier, Hergé reçoit un MICKEY de la Compagnie Walt Disney. Cette statuette n'avait plus été offerte depuis la mort de Disney.

Le 10 janvier, les éditions Casterman célèbrent le cinquantenaire de TINTIN lors d'un cocktail au cours duquel les invités reçoivent un exemplaire de la plaquette CINQUANTE ANS DE TRAVAUX FORT GAIS, éditée à tirage limité.

1978

Alain Baran devient le nouveau secrétaire particulier de Hergé.

On sait depuis quelques temps que Hergé travaille à une nouvelle aventure de TINTIN provisoirement intitulée LES FAUSSAIRES qui se déroulerait dans les milieux de l'art moderne..

Guy Dessicy et Bob De Moor rêvent d'un parc d'attraction centré sur TINTIN. Mais Walibi ne sera jamais à la hauteur de leurs espérances, et seule une attraction basée sur LE SECRET DE LA LICORNE rappellera le héros de Hergé.

Hergé est promu au grade d'Officier de l'ordre de la Couronne à Bruxelles.

1977

Le 20 mai, Georges Remi épouse Fanny Vlamynck (née le 1er août 1934) à la maison communale d'Uccle, en toute discrétion.

Le 28 mars, le divorce de Georges et Germaine est prononcé.

Hergé reçoit la Médaille Vermeille de la Ville d'Angoulème à l'occasion du 4ème Salon de la B.D. dont il est président depuis sa fondation en 1974.

1976

Enfin, Hergé retrouve la trace de Tchang Tchong-Jen, perdue depuis 1937, lorsque celui-ci était retourné en Chine et que la guerre les avait séparés. Devenu directeur de l'Académie des Beaux-Arts de Shanghaï, il avait un ami dont le frère séjournait à Bruxelles. Questionnant sans relâche les Chinois de Belgique, Hergé devait fatalement tomber sur ce dernier... Les liens sont renoués, d'abord par lettres, en attendant de vraies retrouvailles.

Les hommages se multiplient. Henri Roanne et Gérard Valet réalisent un film sur Hergé : MOI, TINTIN.

Le 29 septembre, une statue de TINTIN et MILOU, réalisée par Nat Neujean, est inaugurée au parc de Wolvendael, à Uccle (à quelques pas de chez Hergé), pour fêter dignement le 30e anniversaire du journal Tintin.

Le 3 mai, Casterman organise un cocktail sur la terrasse de l'hôtel Sofitel de Nice (France), au cours du Festival du Livre, à l'occasion du lancement du nouvel album de TINTIN. Ce jour restera l'un des plus beaux de la vie d'un jeune niçois de 19 ans.

Le 5 avril, Georges Remi se fait domicilier avenue du Vert Chasseur 44 à Uccle.

En avril parait l'album TINTIN ET LES PICAROS qui est très diversement accueilli par la critique, mais qui est néanmoins un énorme succès public.

1975

Le 29 septembre, simultanément dans « Tintin » belge et français, débute la parution sur deux planches hebdomadaires de TINTIN ET LES PICAROS (62 planches jusqu'au 13 avril 1976).

Parution de la première version des ENTRETIENS AVEC HERGE, de Numa Sadoul (Casterman) qui deviendra vite un ouvrage de référence pour tous les exégètes.

En avril, le Prix Ardennes est remis à Hergé à l'occasion des 36 Heures de la B.D. de Neufchâteau (Belgique).

1974

Baudouin Van Den Branden de Reeth quitte les « Studios Hergé », après plus de vingt ans de collaboration, pour des raisons de santé. Il est provisoirement remplacé par son épouse Jacqueline.

1973

En mai, Hergé part pour Taiwan. C'est la réalisation de l'un de ses plus vieux rêves. Officiellement invité par le gouvernement de Tchang Kaï-Tchek depuis 1939, en remerciement des services rendus à la cause chinoise avec LE LOTUS BLEU, Hergé peut enfin répondre à cette invitation avec seulement 34 ans de retard !

En mars, il reçoit le Grand Prix Saint-Michel à la Foire Internationale du Livre de Bruxelles, pour l'ensemble de son oeuvre.

1972

En novembre, il reçoit le Prix Spécial du 8ème Salon, de la B.D. de Lucca (Italie), pour sa contribution au cinéma d'animation et à la bande dessinée.

En avril, Hergé est l'invité d'honneur du premier Congrès de la Bande Dessinée de New York. Les grands dessinateurs américains ouvrent leurs bras au père de TINTIN et lui rendent un hommage officiel. Il y reçoit la médaille spéciale de la National Cartoonist Society. Il offre au maire de la ville une planche en noir et blanc inédite : TINTIN VISITING (TING) NEW YORK.

« Belvision » réalise un second dessin animé de long métrage sur TINTIN, mais TINTIN ET LE LAC AUX REQUINS confirme que le style mi-réaliste de Hergé s'adapte mal aux techniques de l'animation.

À son tour, Jacques Martin cesse toute collaboration avec Hergé pour se consacrer uniquement à son oeuvre personnelle, ALIX et LEFRANC.

1971

Voyage de Georges et Fanny aux Etats-Unis : ils nouent des contacts amicaux avec les Sioux de Pine-Ridge (South Dakota) : cinquante ans après, Hergé renoue avec les Peaux-Rouges de ses débuts.

1970

Le 6 juin, Alexis Remi meurt à 87 ans dans son appartement 26 place Eugène Flagey à Ixelles. Jusqu'au bout, il fut administrateur de la société de son fils Hergé. Il en fut d'ailleurs le premier archiviste.

1969

Cette fois, TINTIN est porté à l'écran par l'intermédiaire d'un grand dessin animé directement inspiré d'un album : TINTIN ET LE TEMPLE DU SOLEIL.

Après avoir créé le célèbre Jet 160 de CARREIDAS, Roger Leloup quitte les « Studios Hergé » pour lancer sa propre série YOKO TSUNO.

1966

27 septembre : l'épisode VOL 714 POUR SYDNEY commence à paraître, et se poursuivra dans « Tintin » jusqu'au 28 novembre 1967 (62 planches parues).

1965

Pour répondre au souhait de son éditeur anglais, Methuen, Hergé redessine entièrement l'épisode L'ILE NOIRE qui paraît dans « Tintin » du 1er juin au 28 décembre (62 planches parues).

1964

Deuxième film avec des acteurs : TINTIN ET LES ORANGES BLEUES.

1963

Le 20 septembre, décès à Ixelles de Léon Remi, le frère jumeau d'Alexis.

1962

Tintin, Milou, Haddock, Tournesol, Dupond et Dupont entrent au musée Grévin à Paris sous la forme de personnages en cire.

1961

Dès le 4 juillet LES BIJOUX DE LA CASTAFIORE paraissent dans « Tintin », jusqu'au 4 septembre 1962 (62 planches parues).

Pour la première fois, les personnages de Hergé sont adaptés au cinéma, sur un scénario original : TINTIN ET LE MYSTÈRE DE LA TOISON D'OR.

1960

Avec Fanny, il fait de nombreux voyages : Italie, Sicile, Corse, Sardaigne, Angleterre, Suède, Suisse, Danemark, Grèce, etc...

Hergé commence à s'intéresser à l'art abstrait et la peinture : Warhol et Lichtenstein compteront parmi ses peintres préférés.

La séparation est effective entre Georges et Germaine. Le 25 août, Georges fait enregistrer comme seconde résidence le 124 avenue de Fré à Uccle. Cependant, il continuera à rendre visite chaque semaine à la complice de ses débuts.

1959

Parution du premier livre consacré à Hergé : LE MONDE DE TINTIN, par Pol Vandromme (Gallimard).

1958

Le 13 septembre, a lieu l'inauguration du nouveau siège des Editions du Lombard, avenue Paul-Henri Spaak à Saint-Gilles. L'immeuble est surmonté d'une enseigne lumineuse et pivotante représentant TINTIN et MILOU. Hergé a participé à l'investissement et il est propriétaire d'un étage entier du building.

TINTIN AU TIBET paraît du 17 septembre 1958 au 25 novembre 1959 (63 planches parues).

1956

Casterman atteint le million d'albums vendus.

COKE EN STOCK, la nouvelle aventure de TINTIN, paraît du 31 octobre 1956 au 1er janvier 1958 (62 planches parues).

Les « Studios Hergé » déménagent du n° 194 au n° 162 de l'avenue Louise, où ils occupent le 5e étage, qui compte 6 pièces.

Début de la liaison de Georges et de Fanny Vlamynck, coloriste aux Studios.

1954

L'AFFAIRE TOURNESOL paraît du 22 décembre 1954 au 22 février 1956 (62 planches, dont les 19 dernières au format à l'italienne, sur la double page centrale du journal)

1953

Le 1er décembre, Georges et Germaine se font domicilier au 3a de la rue Ferrière à Céroux-Mousty. Hergé sépare ainsi sa vie privée de son travail. Il loue un appartement à Bruxelles, 103 rue de Livourne, et achète le troisième étage de l'immeuble 194 avenue Louise pour y loger les Studios.

1952

Le 17 février, Germaine est grièvement blessée au cours d'un terrible accident de voiture. Elle restera des mois en chaise roulante.

1950

Le dessinateur anversois Bob de Moor est engagé en free-lance le 6 mars. Il sera engagé à plein temps en 1954, jusqu'à la liquidation des Studios en 1986.
Jacques Martin, dessinateur, est d'abord free-lance. Il travaille avec sa propre équipe, puis sera employé des Studios du 1er février 1954 au 31 décembre 1972.
Baudouin Van Den Branden de Reeth succède à Marcel Dehaye comme secrétaire particulier de Hergé en 1953. Il est tout particulièrement chargé de la rédaction des textes. Il restera aux studios jusqu'en 1978.
Alexis Remi, le père de Hergé, retraité, est administrateur jusqu'à son décès survenu le 6 juin 1970, à l'âge de 87 ans.
Michel Demarets, dessinateur et assistant personnel de Jacques Martin, est employé des Studios de 1954 à 1986.
Joseph Loeckx, dessinateur (Joël Azara) de 1954 à 1961.
Josette Baujot entre comme coloriste en février 1954.
Roger Leloup, dessinateur et assistant personnel de Jacques Martin, est employé des Studios de mars 1955 à 1969.
Fanny Vlamynck entre comme coloriste en juillet 1955.
France Ferrari entre comme coloriste en novembre 1955.
Et encore Arthur Van Noeyen, qui réalise la maquette de l'intérieur de la fusée lunaire, Henri Ghion, dessinateur qui deviendra plus tard Géri, et Nicole Thenen-Van Damme, cousine de Hergé et coloriste.

Le 6 avril, la Société Anonyme « Studios Hergé » est officiellement constituée.

Le 30 mars, débute ON A MARCHÉ SUR LA LUNE qui se poursuivra jusqu'au 30 décembre 1953 (117 planches parues) avec de longues interruptions. Les lecteurs ne peuvent pas savoir qu'Hergé est fatigué et qu'il est alors en pleine dépression.

1948

Le 28 octobre, Georges Dargaud lance l'édition française de « Tintin » avec l'épisode TINTIN AU PAYS DE L'OR NOIR resté inachevé depuis huit ans. (63 planches du 16 septembre 1948 au 23 février 1950. Ces dates, comme pour tous les épisodes, concernent la parution dans « Tintin » belge.)

1946

Le 26 septembre, les lecteurs retrouvent enfin leur héros dans la suite de ses aventures. LE TEMPLE DU SOLEIL bénéficie de la double page centrale, en couleurs pendant 75 semaines (jusqu'au 22 avril 1948).

C'est le début d'une marche triomphale pour un autre éditeur, celui des albums : les tirages (en couleurs) de Casterman commencent à grimper régulièrement vers le million d'exemplaires annuel, qui sera atteint en 1956.

Les bureaux du journal Tintin sont au 55 de la rue du Lombard, et c'est tout naturellement qu'ils sont nommés « les éditions du Lombard ».

Raymond Leblanc décide de lancer un hebdomadaire pour la jeunesse. Bien connu comme résistant, il ne craint pas d'afficher bien haut le nom de TINTIN, et il demande à Hergé de former une petite équipe de lancement. Edgar-Pierre Jacobs, Jacques Laudy, Jacques Van Melkebeke et un débutant de 22 ans, Paul Cuvelier sont présents aux côtés de Hergé le 26 septembre dans le n° 1 de « Tintin ».

19 avril : Elisabeth, la maman de Georges, meurt à l'âge de 64 ans dans un hôpital psychiatrique près d'Erps-Querps. « Elle est morte sans que nous ayons eu de véritables contacts » dira plus tard Hergé.

1945

Hergé (en quarantaine) s'associe avec Edgar P. Jacobs pour lancer des séries réalistes sous le pseudonyme commun de Olav. Ils réalisent la première planche de trois bandes dessinées pour les proposer à d'éventuels éditeurs. L'une d'elles, de style western, sera confiée, ainsi que le synopsis du scénario, au jeune Paul Cuvelier qui dessinera les 33 pages des aventures de TOM COLBY : LE CANYON MYSTERIEUX.

1944

Le Haut Commandement Interallié ordonne alors que « tout rédacteur qui a prêté son concours à la rédaction d'un journal pendant l'occupation se voit momentanément interdire l'exercice de sa profession ». Hergé se voit touché par cette proclamation, et il est arrêté par des milices de la résistance. Rapidement libéré, son dossier est classé sans suite, mais les albums n'ont plus le droit de paraître. Pendant deux ans, Georges Remi est tenu à l'écart de toute publication. Certains vont jusqu'à prétendre qu'il est mort.

1943-1944

LE TRÉSOR DE RACKHAM LE ROUGE (183 strips parus du 19 février au 23 septembre 1943) est aussitôt suivi dans « Le Soir » par LES SEPT BOULES DE CRISTAL. (152 strips sont publiés du 16 décembre 1943 au 3 septembre 1944, date de la libération de Bruxelles.)

1942

LE SECRET DE LA LICORNE paraît ensuite dans les mêmes conditions. (174 strips parus du 11 juin 1942 au 14 janvier 1943)

Le premier album paru initialement en couleurs est L'ÉTOILE MYSTÉRIEUSE (176 strips parus dans « Le Soir » du 20 octobre 1941 au 21 mai 1942, remaniés en 62 planches).

Ses premiers collaborateurs seront Eugène Van Nyverseel (Evany) et son épouse Germaine, puis Edgar-Pierre Jacobs et Alice Devos (qui va travailler pour Hergé durant plusieurs années : refonte de la mise en pages, mise au nouveau format et mise en couleurs des anciens épisodes). Guy Dessicy, Franz Jageneau et Monique Laurent font partie de la première équipe qui travaille dans la maison de leur patron. En 1944, Marcel Dehaye devient son secrétaire personnel. Il ne faut surtout pas oublier de citer Germaine Kieckens, dont l'apport à l'oeuvre de Hergé est essentiel.

Après une valse-hésitation, Hergé accepte de mettre en couleurs ses histoires et de les glisser désormais dans le cadre strict des 62 pages. Un important travail de refonte et de mise en couleurs des albums d'avant-guerre devient donc nécessaire. Hergé annonce à l'éditeur son intention d'organiser « une sorte d'atelier, spécialisé dans ce genre de travail ».

1941

Toujours à cause des restrictions, en février, Louis Casterman avait demandé à Hergé « d'envisager la possibilité de réduire sensiblement le nombre de pages des futurs TINTIN de façon qu'ils puissent être imprimés en couleurs par le procédé offset. »

Le 3 septembre, conséquence de la pénurie de papier, « Le Soir Jeunesse » est supprimé et LE CRABE AUX PINCES D'OR interrompu. Le 23, l'histoire reprend dans le journal « Le Soir » lui-même à raison d'un minuscule ?strip? quotidien — bande de trois ou quatre dessins —. À ce nouveau rythme, un nouveau style va correspondre : l'auteur va se servir de cette limitation pour donner à ses récits encore plus de force. Au point de vue de la création, ce fut pour Hergé, dit-il, une grande école de narration. (24 strips parus jusqu'au 19 octobre)

C'est au Théâtre des Galeries que Van Melkebeke présente Hergé à son ami Edgar Pierre Jacobs, qui va devenir le premier collaborateur d'Hergé et qui, notamment, redessinera les décors et les uniformes du SCEPTRE D'OTTOKAR.

Le 15 avril, au Théâtre Royal des Galeries de Bruxelles, la troupe du « Théâtre de la Jeunesse » présente une pièce écrite par Hergé en collaboration avec Jacques Van Melkebeke : TINTIN AUX INDES ou LE MYSTÈRE DU DIAMANT BLEU. La même année, une autre pièce sera créée dans les mêmes conditions à partir du 26 décembre : MONSIEUR BOULLOCK A DISPARU.

1940

En octobre, Raymond de Becker, rédacteur en chef du quotidien bruxellois « Le Soir » — sous contrôle allemand —, confie à Hergé la responsabilité d'un supplément hebdomadaire pour la jeunesse, avec pour principal assistant Jacques Van Melkebeke, peintre, dessinateur et écrivain qui sera plus tard le premier rédacteur en chef de l'hebdomadaire « Tintin ». Le 17 octobre, LE CRABE AUX PINCES D'OR commence à paraître dans le « Soir Jeunesse » sur 2 planches. Mais la pénurie de papier consécutive à l'occupation ne va pas tarder à réduire le petit supplément. (98 planches parues jusqu'au 3 septembre 1941.)

Après la capitulation de la Belgique (le 28 mai), la famille Remi rentre chez elle, le 30 juin.

Dans la panique qui suit les premiers bombardements de Bruxelles, Georges et Germaine décident de fuir. Ils se réfugient avec leur chat Thaïke, leur belle-soeur Jeannot et leur nièce Denise, chez le dessinateur Marijac, en Auvergne.

Paul Remi, officier militaire de carrière, est déporté vers l'Allemagne en tant que prisonnier de guerre.

TINTIN AU PAYS DE L'OR NOIR, commencé depuis le 28 septembre 1939, est d'abord interrompu par la mobilisation de Georges en tant que lieutenant de réserve, puis définitivement arrêté au bas de la planche 56, quand « Le Petit Vingième » cesse de paraître, le 8 mai 1940, pour cause d'occupation allemande.

1939

Du 7 au 28 décembre 1939, Hergé publie 4 strips de MONSIEUR BELLUM dans « L'Ouest », hebdomadaire neutraliste bruxellois. Cette bande sera interrompue par la mobilisation de Hergé.

Le 28 juin, les époux s'installent à Watermael-Boitsfort, au 17 de l'avenue Delleur.

1938

La nouvelle aventure de TINTIN s'intitule LE SCEPTRE D'OTTOKAR (108 planches parues du 4 août 1938 au 10 août 1939).

1937

Le scénario de L'ÎLE NOIRE (124 planches parues du 15 avril 1937 au 16 juin 1938) est imaginé suite à un voyage en Angleterre, première contrée où Hergé a précédé TINTIN.

1936

Le 30 janvier, Georges et Germaine élisent domicile au 12 de la place de Mai à Woluwe-Saint-Lambert.

1935

L'OREILLE CASSÉE entraîne TINTIN dans de nouvelles aventures, du 5 décembre 1935 au 25 février 1937 (128 planches parues).

1934

Entre LES CIGARES DU PHARAON (124 planches parues du 8 décembre 1932 au 8 février 1934) et LE LOTUS BLEU (124 planches parues du 9 août 1934 au 17 octobre 1935), Hergé rencontre le jeune chinois Tchang Tchong-Jen. En poussant Hergé à s'informer sérieusement sur les pays où il envoie son héros, cet étudiant à l'Académie des Beaux-Arts de Bruxelles ouvre un monde nouveau à l'auteur de TINTIN qui commence à prendre son métier plus au sérieux.

Le 13 juillet : dissolution de l'« Atelier Hergé », qui va redémarrer sans Jacquemotte au 2 quai des Péniches à Laecken.

Jeudi 8 février : début dans « Le Petit Vingtième » de POPOL ET VIRGINIE AU FAR-WEST (50 planches parues jusqu'au 16 août 1934).

Le 3 janvier : constitution légale de l'« Atelier Hergé » avec José De Launoit (dessinateur) et Adrien Jacquemotte (secrétaire). Hergé loue un bureau 9 rue Rouppe à Bruxelles.

1932

Les 3 premiers albums de Hergé ont été publiés aux Éditions du Petit Vingtième. Désormais, c'est Casterman seul qui les éditera.

Le 19 août, les jeunes mariés se domicilient au numéro 18 de la rue Knapen à Schaerbeek. (Le n° 18 est devenu aujourd'hui le n° 24)

Le 20 juillet, Georges Remi épouse Germaine Kieckens (1906-1995). L’abbé Wallez bénit leur union en l’église Saint-Roch, à Bruxelles.

1931

Jeudi 3 septembre, à peine remis de ses émotions africaines, TINTIN est déjà reparti, et ce sont LES AVENTURES DE TINTIN, REPORTER, EN AMÉRIQUE (118 planches parues jusqu'au 20 octobre 1932). Le souci de se documenter sérieusement commence à poindre chez Hergé, qui potasse L'HISTOIRE DES PEAUX-ROUGES, de Paul Coze.

Jeudi 9 juillet, TINTIN « revient » triomphalement du Congo. Foule énorme devant la gare du Nord. Légende d'une photo publiée dans Le Petit Vingtième : « Voici Tintin et Milou accueillis par Quick et Flupke. Dix Congolais les accompagnent. » Sur d'autres photos, Hergé arbore — et il n'est pas le seul — un chapeau de feutre à large ruban.

Mai : visite à Alain Saint-Ogan. « J'avais oublié cette visite. Mon Dieu ! Qu'avais-je pu dire alors à celui qui devait devenir le créateur de TINTIN, célèbre dans le monde entier ? Grâce au Ciel, paraît-il, je ne l'avais pas découragé. » (Saint-Ogan).

1930

26 octobre : L'hebdomadaire français « Coeurs Vaillants » entreprend de publier TINTIN AU PAYS DES SOVIETS, mais commence à le faire en accompagnant chaque dessin d'une légende. Hergé proteste.

Le 5 juin, TINTIN part pour le Congo. (110 planches parues jusqu'au 18 juin 1931).

Jeudi 8 mai : retour triomphal de TINTIN « venant de Russie » à la Gare du Nord de Bruxelles. Le reportage du Petit Vingtième dit notamment : « Tintin et Milou acclamés comme des princes (...) L'énorme foule applaudit chaleureusement le discours que Tintin lui adresse du haut du balcon »... En dessous d'une photo, on lit : « On reconnaît M. Georges Remi (Hergé), rédacteur en chef du Petit Vingtième...»

Jeudi 23 janvier : première apparition de QUICK ET FLUPKE, GAMINS DE BRUXELLES. (Environ 310 épisodes parus jusqu'en 1940).

1929

Pour échapper à cette série affligeante — et nul ne s'en plaindra ! — Hergé crée sa première histoire dessinée avec des "bulles" comme les "comics" américains tels que BRINGING UP FATHER ou en France, déjà, ZIG ET PUCE d'Alain Saint-Ogan. Il donne le jour à TINTIN, REPORTER DU PETIT VINGTIÈME, AU PAYS DES SOVIETS dans le n° 11 du Jeudi 10 janvier. (137 planches parues jusqu'au 1er mai 1930, plus 2 planches intitulées TINTIN REVIENT le 8 mai).

1928

Jeudi 1er novembre : parution du premier numéro du « Petit Vingtième », supplément que le journal offrira désormais chaque semaine à ses jeunes lecteurs. Hergé s'en voit confier l'entière responsabilité par l'abbé Wallez. Il dessine, sur un scénario d'un rédacteur sportif de la maison, nommé Desmedt — qui signe Smettini —, LES AVENTURES DE FLUP, NÉNESSE, POUSSETTE ET COCHONET, ce qui ne le ravit pas outre mesure... (20 planches parues jusqu'au 4 janvier 1929).

Georges se fiance à Germaine Kieckens, secrétaire de l'abbé Norbert Wallez.

1927

De retour au « Vingtième Siècle », dont le directeur, l'abbé Norbert Wallez, le pousse à lire, à s'instruire, à se cultiver. Surtout, il lui confie des responsabilités : photographe, aide-photograveur, mais aussi dessinateur. Pour les suppléments du journal — artistique et littéraire, féminin... —, le jeune Hergé fait du lettrage, de la décoration, des plans, des cartes, des portraits, des illustrations, etc.

1926-1927

Pendant son service militaire au 1er régiment de chasseurs à pied, le soldat, puis caporal, puis sergent Remi continue à dessiner TOTOR ainsi que des illustrations pour les publications de « L'Action catholique ACJB ».

1926

Ses parents décident de lui faire suivre des cours de dessin. On le présente à l'école Saint-Luc où, sans aucune indication, il est mis devant un chapiteau corinthien en plâtre... on ne revit plus jamais l'élève Remi à Saint-Luc, cet élève dont l'idée fixe était toujours de dessiner des « petits bonshommes » !...

Juillet : début de TOTOR, C.P. DES HANNETONS sous la signature de HERGÉ, (ses initiales G. R. inversées) dans la revue scoute « Le Boy-scout belge ».(26 planches parues jusqu'en juillet 1929).

1925

Georges et Milou envisagent de se fiancer, mais un employé qui passe son temps à dessiner n'est pas, pour les parents Van Cutsem, un parti digne de Marie-Louise, et les jeunes amoureux n'auront plus le droit de se voir.

Après ses études, Georges entre au quotidien « Le Vingtième Siècle » comme employé au service des abonnements.

1920-1925

Georges doit quitter les « Boy-scouts de Belgique » (scouts “sans Dieu” qu'il fréquente depuis deux ans) pour adhérer à la « Fédération des Scouts catholiques ». Il devient chef de la Patrouille des Écureuils avec pour totem Renard Curieux.

Il accomplit donc ses humanités modernes au Collège Saint-Boniface, établissement archiépiscopal dont les professeurs sont des abbés, situé à Bruxelles. Georges se révèle un excellent élève, presque abonné à la place de premier, sauf en dessin où il n'obtient toujours pas la moitié des points !

1918-1919

Georges se montre un élève médiocre au cours de l'année scolaire qu'il passe à l'École Supérieure n° 11 préparatoire à l'Athénée (lycée). Alexis envisage de mettre son fils au travail. Mais Monsieur Henri Van Roye-Waucquez, son patron, un homme très pieux qui critique sévèrement l'école publique, l'encourage à inscrire Georges dans une meilleure école (catholique bien entendu).

1918

En Mars, Georges réalise un dessin dans le carnet de poésie de son amie Marie-Louise Van Cutsem, surnommée Milou : « À ma petite amie Marie-Louise ».

1917

Le 3 août, les Remi s'installent au 34 rue de Theux à Etterbeek (dans la maison que les parents Remi viennent d'acquérir).

1914

Le 29 décembre, la famille retourne à Ixelles, rue de Theux, au n° 93, cette fois.

À cause de la guerre, les écoles ne rouvrent leurs portes qu'en octobre. Georges reprend ses cours, mais cette fois à l'École Primaire Communale n° 3 à Ixelles. Il dessine dans le bas de ses cahiers les aventures d'un petit garçon aux prises avec les Allemands (qui occupaient la Belgique). Héros sans nom, histoires sans textes. Le jeune Remi était hanté par l'idée de « l'enfant héroïque » ; il lisait et relisait, parfois à voix haute, comme une incantation, la notice du Petit Larousse sur Joseph Bara, illustrée d'une gravure où l'on voit le jeune garçon, sommé par les Chouans de crier « Vive le Roi ! », répondant par le cri de « Vive la République ! » et tombant percé de coups.

Le 22 septembre, l'administration communale de Watermael-Boitsfort enregistre le nouveau domicile des Remi : 124 rue du Tram (aujourd'hui avenue de Visé n° ?).

Le 20 août, Bruxelles est occupée par les Allemands.

1913

Le 29 septembre, le petit Georges est conduit pour la première fois à l'école primaire préparatoire à l'Athénée, située au 35 rue de Vienne, dans le haut d'Ixelles.

1912

Georges s'intéresse peu à son cadet de cinq ans. Il va bientôt entrer à l'école.

Toutefois, peu avant l'accouchement, ils redéménagent pour s'installer dans un appartement meilleur marché. Le 26 mars, naissance à Ixelles de Paul Léon Constant Remi . Le lendemain, les Remi se font officiellement domicilier au 91 rue de Theux à Ixelles.

À la suite de frictions au sein de la famille, Élisabeth, enceinte pour la deuxième fois, Alexis et Georges s'installent au 57 avenue Jules Malou, toujours à Etterbeek, le 12 janvier.

1908

Élisabeth, de culture flamande (néerlandophone), est couturière, mais ne travaille plus depuis son mariage. Elle s'occupe du ménage et coud elle-même des vêtements. Elle est affligée d'une santé fragile.

Alexis, d'origine wallonne (francophone), et catholique pratiquant, travaille à l'atelier de confection Waucquez, 12 rue de Linière à Saint-Gilles. Il a un frère jumeau, Léon, avec qui il rivalise d'élégance, toujours en veston-cravate et ne sortant jamais sans chapeau.

Le 11 juin, les Remi élisent domicile au 34 de la rue de Theux à Etterbeek, dans la maison des Dufour. Ils vivent ainsi avec les grands-parents de Georges, appelés en flamand « bompa » (bon-papa) et « bomma » (bonne-maman).

1907

Dès ses plus jeunes années, ses parents n'ont qu'un moyen de le faire tenir tranquille : lui donner un crayon et du papier.

Signe astrologique : Gémeaux, ce qui marquera profondément la psychologie et le caractère du personnage : celui-ci est compréhensif et indulgent, généreux mais réservé, curieux, pondéré, enthousiaste mais prudent, prévoyant, méticuleux à l'extrême, ouvert à la discussion mais non polémiste, soucieux de peser le « pour » et le « contre » des événements...

Le 22 mai, au 25 de la rue Cranz, à Etterbeek (commune bruxelloise), naissance de Georges Prosper Remi, fils d'Alexis Remi (1882-1970) et d'Elisabeth Dufour (1882-1946).

 

Sources :
Numa Sadoul : TINTIN ET MOI, ENTRETIENS AVEC HERGÉ (Casterman 1975, rééd. 1983, 1989 et 2000)
Benoît Peeters : LE MONDE D'HERGÉ (Casterman 1983, rééd. 1990 et 2004), HERGÉ, FILS DE TINTIN (Flammarion 2002, rééd. 2016)
Hervé Springael : AVANT TINTIN, DIALOGUE SUR HERGÉ (chez l'auteur 1987)
Huibrecht Van Opstal : TRACÉ HERGÉ, LE PHÉNOMÈNE HERGÉ (Claude Lefranc 1998)
Hugues Dayez : TINTIN ET LES HÉRITIERS, CHRONIQUE DE L'APRÈS-HERGÉ (Luc Pire 1999)
Philippe Goddin : HERGÉ, CHRONOLOGIE D'UNE OEUVRE(Moulinsart 2000 - 2011)
, HERGÉ LIGNES DE VIE (Moulinsart 2007)

Que ces auteurs soient ici remerciés !