Le 29 septembre 2009, après huit semaines de restauration, l’effigie de TINTIN et MILOU reprend sa place au-dessus de l'immeuble des Éditions du Lombard à Bruxelles.
L’enseigne est classée par les Monuments et Sites de la Région de Bruxelles-Capitale depuis 2004.

(photo ©Philippe Fontaine 2009)

Elle avait été placée en haut du building, à plus de 25 mètres, le 2 juillet 1958 à l’initiative de Raymond Leblanc, afin de coiffer le bâtiment qui allait devenir le nouveau siège des Éditions du Lombard créées 12 ans plus tôt en même temps que le journal Tintin.
Haute de 5 mètres et pesant 3.750 kilos, elle a été fabriquée à Cologne sur le modèle de celle qui surmontait les usines Mercedes-Benz à Stuttgart et était la première du genre en Belgique. Montée sur roulement à billes, actionnée par un moteur électrique de 1,1 cv, elle pivotait sur elle-même 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. Le soir, cerclée de néons et sous les feux de trois projecteurs dont un système d’horlogerie faisait varier les couleurs, elle s’illuminait jusqu’à l’aube.
Subissant au fil des années les aléas de la météo, l’enseigne s’était arrêtée de tourner et d’éclairer le ciel bruxellois.
En 1992, la lourde structure d’acier a été remplacée par une autre plus légère en matériau synthétique, qui est représentée ci-dessus.

(photo ©Philippe Fontaine 2003)

Voici le moteur dans son état de délabrement avant les travaux de restauration.
Malheureusement, la nouvelle enseigne ne tardera pas à se trouver de nouveau à l'arret. La force du vent à eu raison de la nouvelle mécanique.
On peut se demander pourquoi, alors, ne pas libérer tout à fait l'enseigne et laisser le vent la diriger, comme une véritable girouette ?

(photo ©Philippe Fontaine 2008)